Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une RCH... et après ?

Les petits plaisirs du post-op...

17 Octobre 2013 , Rédigé par une rch...et après ? Publié dans #Chirurgie

Ce qu'on kiffe en post-op ( par ordre chronologique), si si, il y a des trucs que j'ai kiffés

0) Se réveiller ? ok cynisme mal placé ! Je retire !

Je reprends :

1) Les frictions du dos et des jambes à l'huile par les aides soignantes. C'est chaud, c'est doux, c'est exactement ce dont on a besoin !

2) L'attention qu'on nous porte aux soins intensifs.

3) Le petit bolus de morphine alors qu'on n'a plus vraiment mal. On ne se refuse pas un petit plaisir ! Et en général, ça veut dire qu'on ne va pas tarder à nous retirer la PCA (pompe à morphine).

4) La première douche et le premier shampoing.

5) Le réenfilage de son propre pyjama, jogging ou autre à la place de la chemise de l'hosto, qui sent chelou (enfin l'hosto quoi !), dont le tissu est rèche et qui est fermée dans le dos par quelques pressions laissant régulièrement apparaitre un bout de fesse, si on est mince, ou carrément l'intégralité du cul quand on est un peu plus gros.

6) Le premier plat : tranche de rôti de porc et son fond de veau accompagné de sa portion de coquillettes. Et oui, ça fait des mois qu'on respecte à la lettre le régime sans fibre stricte, et on kiffe la petite sauce avec les pâtes. Attention, ça ne marche qu'une fois. Dès la seconde, on se rend compte que les pâtes sont 10 fois trop cuites et que le réchauffage de la barquette en plastique au micro-onde a définitivement donné à la viande une texture de semelle chaude !

7) Le premier paquet de chips. Parce que régime sans fibre et sans sel (cortisone oblige).

8) Le jour de la sortie : ça fait deux jours qu'on a loupé la visite collégiale parce qu'on était à la cafet'. Toutes nos affaires sont prêtes, on n'attend que la prescription de l'interne pour se faire la malle.

9) Son lit perso dans sa propre chambre dans son chez soi : parce que ça fait 10 jours qu'on passe son temps dans un lit qui ne nous laisse qu’une position possible pour dormir : la position unique adoptée par les 2377 personnes nous ayant précédé !

10) La première fois qu'on peut redormir sur le côté en position foetus.

11) Le premier jour où l’infirmière à domicile ne vient pas pour la piqure de Lovenox. Un petit goût de liberté !

12) Toutes les petites choses qu'on redécouvre comme, les bons repas comme on aime, le premier bain quand les cicatrices le permettent, la première sortie chez les copains, le premier resto, ciné et tout le reste !

Partager cet article

Commenter cet article

Toto76 24/06/2014 19:53

Je me retrouve complètement dans tout ça sauf le massage. C'est vrai que c'était un petit plaisir mais je le refuse systématiquement depuis que je me suis coincé le dos par deux fois en me retournant pour permettre qu'on me masse. Le blocage m'a fait souffrir deux jours à chaque fois.

Une rch... et après ??? 25/06/2014 16:23

Merci de ton commentaire. Juste une précision, je ne parlais pas là de véritable massage, mais d'effleurement à l'huile. Si j'ai bien compris, ce soin est prodigué en post-op sur les patients alités complètement pour éviter les escarres. Donc pour nous, c'est seulement le premier jour, quand on ne peut pas se lever et qu'on est encore loin de pouvoir se retourner ! Je me souviens m'être seulement tournée sur un côté, puis sur l'autre. Un vrai moment de plaisir pour moi ! Quand aux vrais massages, si tu te retrouves le dos bloqué à chaque fois, c'est sûr qu'il vaut mieux éviter !