Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une RCH... et après ?

Rétablissement de continuité : à 2 mois de l'opération...

22 Avril 2014 , Rédigé par Une rch... et après ? Publié dans #Astuces, #Chirurgie, #Rétablissement de continuité

Après quelques semaines sans trop de douleur, à pouvoir commencer à sortir et passer quelques heures à l'extérieur, la situation s'est petit à petit dégradée... Les douleurs sont tout doucement devenues insupportables, des selles plus de 20 fois par jour dont 12 au moins la nuit soit toutes les heures ou demi heure. Je suis épuisée et j'ai mal, quasi en continu... Donc plus de sorties pour le moment. Mais pas de fuite. C'est toujours ça.

Une endoscopie plus tard : me voila allégée de deux agrafes de la suture iléo-anale qui était très inflammées, et en route pour mon premier traitement au flagyl pour une suspicion de pouchite (inflammation fréquente du réservoir).

Remarque : les agrafes résiduelles sont celles d'une opération datant de maintenant de 11 mois (2ème temps chirurgical, anastomose iléo-anale et constitution d'un réservoir)... et elles sont toujours là, les bougres...

Bilan. Le retrait des agrafes a été miraculeux pour moi : des selles toujours aussi nombreuses mais sans douleurs... Reste à régler le problème du nombre de selles parce que c'est épuisant... Mais le réglage semble très subtil...un imodium et c'est l'arrêt du transit pendant 24h avec des douleurs abdominales vraiment pas cool donc restent le smecta, le questran et les légumes plein de fibres. D'ailleurs, je remange complètement normalement (enfin mon normal à moi : sans macdo, sans alcool, sans épices...). En ce qui concerne les selles nocturnes, j'ai beau essayer de développer des techniques de sioux pour me réveiller le moins possible (lampe frontale aux piles usagées pour un minimum d'éclairage - une grosse couverture polaire jetée nonchalamment (= à l'arrache) sur les épaules parce qu'on est encore en hiver et que ça caille et qu'enfiler-retirer un pull ou un gilet 5 fois par nuit ça rend fou (la manche tirbouchonnée qui coince, la capuche coté visage...) - tapis au sol parce là encore ça caille et qu'enfiler des chaussons, ça ne semble pas grand chose mais le plus dur n'est pas de les enfiler mais c'est de les trouver... les deux ! - Et pour le lavage des mains express, du gel hydro alcoolique. Ce n'est pas l'idéal, mais on peut le faire les yeux fermés en étant déjà en train de se rendormir), c'est quand même épuisant pour le moment... A suivre !

Commenter cet article