Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une RCH... et après ?

Vous avez dit agrafe ?

20 Juin 2014 , Rédigé par Une rch... et après ? Publié dans #Chirurgie, #Infos médicales générales

Pour répondre à une question que je me suis longtemps posée et pour laquelle la seule réponse que j'avais obtenue de la part du chirurgien (et qui ne m'avait pas vraiment satisfaite) était : "ce n'est pas votre problème", je voulais faire un post illustré.

Remarque : Les images de la première page de recherche google étaient suffisamment crado pour que j'ai abandonné de trouver une réponse sur le web.

Donc la question est : A quoi ressemblent les agrafes utilisées pour réaliser les sutures mécaniques internes (anastomose iléo-anale et réservoir en J par exemple) ?

Petite précision : lorsqu'on parle de suture mécanique, on sous-entend l'utilisation d'agrafes et non de fils. En effet, les deux berges à joindre ne sont pas cousues à la main avec un joli fil (résorbable ou non, ou résorbable en théorie, ou... enfin bref) avec de plus ou moins jolis noeuds, mais sont agrafées à l'aide de pinces à agrafage mécanique.

Perso, j'ai besoin d'imager, d'imaginer un peu ce qui se passe à l'intérieur de mon corps. Et quand on me parle d'agrafes, je vois surtout ma grosse agrafeuse de bureau et les belles agrafes argentées qui en jaillissent violemment pour réunir deux documents traitants grosso modo du même sujet... mais là, on parle de mon ventre, de mes intestins... Et on parle surtout d'agrafes qui vont rester un certains temps en place dans mon corps avant d'être rejetée via mes selles... Alors moi, je voudrais bien savoir...

Et la réponse est venue, un jour, alors que je ne l'attendais plus. J'avais accepté le fait que ce qui se passe au bloc opératoire reste au bloc opératoire. Qu'il faut choisir entre dormir et voir, entre dormir et savoir. J'ai préféré dormir. Et contre toute attente, c'est un morceau de papier toilette qui a répondu à ma question. Donc, une agrafe, c'est tout petit (ok, on s'en doutait). Une sorte de "8" de 3mm sur 1.5mm.

En image, ça donne :

Question subsidiaire (à laquelle ce morceau de papier toilette a répondu) : En combien de temps ces agrafes sont-elles évacuées ?

Et ben pour moi, j'ai vu la première agrafe environ 6 mois après l'intervention (réservoir en J et suture iléo-anale). Et je savais par des images d'endoscopie que 10 mois après l'opération, il restait encore des agrafes. Pour la seconde que j'ai évacuée, on est à 13 mois de l'intervention.

Vous avez dit agrafe ?
Vous avez dit agrafe ?

Partager cet article

Commenter cet article

Kristof 20/07/2017 15:43

Merci pour ton post ! pour moi, celà fait 12 ans que j'ai subi un Longo. depuis 2005 j'ai toujours des agrafes résiduelles malgré une exérèse pratiqué par le m^me chirurgien en 2009 ! aujourd'hui j'ai un problème coté prostate lié à une rangée d’agrafe toujours présente. Si quelqu'un connait un excellent spécialiste sur Toulouse afin de résoudre mon problème d’agrafe persistante et pourtant annoncées provisoires.

Une rch... et après ? 21/07/2017 13:47

Au fait, le Centre des Maladies de l'appareil Digestif, c'est à la clinique Saint-Jean.

Une rch... et après ? 21/07/2017 11:04

et ben... ton problème d'agrafe a l'air plus compliqué que le mien... Je ne connais pas grand chose en proctologie... Sur Toulouse, il y a le Centre des Maladies de l'appareil Digestif qui a une section Proctologie mais je ne connais pas du tout les chirurgiens qui exercent là-bas... Sinon, le CHU ? J'espère que quelqu'un pourra te conseiller mieux que moi !!
En tout cas, bon courage à toi.