Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une RCH... et après ?

Stomie définitive : quand, quoi, où, comment ?

24 Mars 2015 , Rédigé par Une rch... et après ? Publié dans #Stomie, #Infos médicales générales, #Chirurgie

Comme je le disais dans un article précédent, le terme de stomie définitive n'est arrivé que relativement récemment dans mon esprit. Et j'avoue qu'à part la notion de définitif (ie, mettant un point final à quelque chose, soit le fait de faire caca par l'anus en l'occurrence), je ne savais pas trop en quoi ça consistait. Je me suis posée plusieurs questions :

  1. Est-ce que la stomie (latérale) que j'ai actuellement (après le second temps chirurgical) peut devenir une stomie définitive ?
  2. Ou doit-on fermer l'orifice anal et faire une autre stomie, terminale cette fois ?
  3. Va-t-on démonter le réservoir ?
  4. A quel niveau ferme-t-on l'orifice anal ?
  5. Quand décide-t-on de faire une stomie définitive ?

 

J'ai petit à petit répondu à ces questions, avec l'aide de mon chirurgien mais aussi de quelques personnes avec lesquelles j'ai eu la chance de discuter.

  1. Alors oui, on peut, dans certains cas, décider de ne pas faire le rétablissement de continuité et de garder la stomie latérale comme une stomie "définitive". Dans ce cas, on pourrait plutôt parler de stomie "définitive pour le moment". Le trajet jusqu'à l'anus existant toujours, si dans quelques mois ou années, la personne souhaite un rétablissement de continuité, ce sera en théorie possible (je dis en théorie parce que je ne connais pas trop bien ce cas de figure et je ne voudrais pas dire de bêtises... donc à confirmer avec un chirurgien et probablement au cas par cas).
  2. Une "vraie" stomie définitive nécessitera quant à elle de fermer l'orifice anal, de démonter le réservoir et de réséquer le bout d'intestin entre la stomie latérale et l'anus. Aucun retour en arrière n'est alors possible.
  3. ..
  4. Dans le cas d'une stomie définitive définitive, l'orifice anal sera fermé soit au niveau de l'anus, soit un tout petit peu plus haut (des sécrétions pourront alors avoir lieu, ce qui peut être difficile à gérer). Mon chirurgien m'a dit que pour lui, il était préférable de fermer au niveau de l'orifice anal (soit très très bas). Il m'a quand même précisé que la raie des fesses était conservée ! Ni vu ni connu, je n'ai plus de trou du cul !
  5. D'après ce que m'a dit mon chirurgien, une stomie définitive est envisagée en cas d'échec du rétablissement de continuité (résultats fonctionnels très mauvais après plusieurs mois) ou parfois à l'initiative des patients avant le rétablissement ("stomie définitive pour le moment"). Mais il m'a dit que dans la plupart des cas le rétablissement se passait bien et qu'il fallait le tenter sans hésitation (pas très précis comme statistique mais ça me va !). Mon gastro-entérologue m'a aussi dit que de tous ses patients ayant été opérés, tous avaient repris une vie normale en quelques mois après le rétablissement.

Partager cet article

Commenter cet article

Sylvain 08/09/2016 05:52

Depuis de nombreuses années, opérée avec une stomie définitive, recherche personne pour partager et discuter de la vie D avant et D après .