Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une RCH... et après ?

J'aime ma stomie !

19 Janvier 2016 , Rédigé par Une rch... et après ? Publié dans #Stomie

Alors voila, opération début décembre 2015. 5 jours d'hospitalisation. Des douleurs franchement raisonnables et soulagée au paracétamol dès ma sortie. Et une stomie.

Lorsqu'on m'a annoncé fin 2012 qu'il fallait m'opérer et me mettre une stomie provisoire pour quelques mois, je me suis dis : "ma vie va s'arrêter pendant quelques mois ; c'est pour le mieux ensuite ; c'est provisoire ; ça va passer vite."

Aujourd'hui, avec ma nouvelle stomie, mon discours a un peu changé : "Ma vie peut enfin reprendre. C'est tellement mieux maintenant (avec la stomie). J'espère que ça va pouvoir durer longtemps comme ça."


Parce qu'en effet, ma stomie m'a permis de revivre.

Je peux à nouveau manger à ma faim, ce qui me fait plaisir et quand ça me fait plaisir. Des fruits, des légumes, des crudités, des pommes de terre, des soupes, ce que je veux en fait.

Je dors à nouveau. Des mois que ça ne m'étais pas arrivé de ne me lever qu'une ou deux fois par nuit. De ne pas me lever le matin, les fesses couvertes de selles, dans une couche. De ne plus avoir à laver les draps et protections du lit presque tous les jours. De ne pas me coucher en appréhendant la nuit à venir. Je peux dormir nue, sentir les draps sur mon corps. Je peux me lover contre mon homme.

Je n'ai plus mal. Et ça, ça conditionne tout le reste. Je peux m'assoir sans souffrir. Je peux bouger mon corps (bouge ton corps, Rrrrrrr). Je peux de nouveau chahuter avec mon homme. Je peux me coller à lui dans le lit, sentir sa peau contre la mienne. Il peut me toucher. Je peux m'assoir sur ses genoux. Tellement, tellement de choses que je ne pouvais plus faire.

Je peux sortir. Aller chez des copains, au resto. Enfin sortir quoi !

Alors, oui, j'ai une stomie. Et grâce à elle, je revis. Elle est super cool, ne me fait pas du tout mal. Je la trouve trop mignonne même ! Un changement le matin. Parfois le soir en plus pour éviter l'"effet ballon" de la poche remplie de gaz pendant la nuit. Un kit de changement dans le sac à main au cas où et c'est parti ! Je revis je vous dis !

Commenter cet article

Maria FOURNIL 01/02/2016 17:53

Bonjour Audrey, Aujourd'hui je me décide enfin à laisser un commentaire car mon histoire ressemble étrangement à la tienne (malheureusement)
Ablation en mars 2012 du colon et rectum, illéo de décharge pendant 3 puis rétablissement continuité.
Un an a peu près "tranquille". Nov. 2013 infection gényco diagnostic ="bartholinite" qui en fait n'en était pas une... Pendant 2/3 mois on me balade du gényco au chirurgien qui m'a opéré du colon... Exploration au bloc et là on m'annonce fistule. Le chirurgien qui m'avait opéré en 2012 n'a pas voulu prendre en charge la gestion de la fistule car "compliqué". Il m'envoie à Purpan où j'ai subi 2 interventions pour combler la fistule ; sans résultat. Le chirir. de Purpan m'a "laissé tomber" aussi. Retour vers la Clinique de l'Union où avec l'aide de mon gastro on obtient que le docteur Ros me fasse une illéo de décharge. Beaucoup de déboires pour la réalisation de cet acte (uvéite puis D° Ros s'absente pour cause de maladie). Mon moral très éprouvé car le destin s'écharnait contre moi et cette infection due à la fistule mettait le "feu" dans tout mon corps = poussé de spa, encore une autre uvéite, etc.. Un jeune chirurgien de la Clinique compatit à ma peine en réalise en juin 2015 une illéo de décharge.Depuis lors ma vie devient une galère car je fais des syndrome occlusifs très régulièrement, que j'arrive à gérer... et puis le 20/01/2016 admission aux urgence = occlusion. On m'opère 2 jours après et là j'ai une illéo d'un diamètre de 50 (contre 22) avec 2 autres risques que je vais cotoyer= éventration et prolapsus.
Je me pose beaucoup beaucoup de questions car je ne me sens pas la force de rétablir la continuité.
Tout comme toi je dormais avec des couches et le matin j'étais souillée.
Je me retrouve tellement (hélas) dans tes propos...
J'admire ta force, ta ténacité et ton courage.
Merci pour ton blog.
Cordialement,
Maria

Une rch... et après ? 01/02/2016 23:15

Bonjour Maria,
J'étais plus à l'aise pour te répondre sur ta boite mail perso.
Bon courage à toi, vraiment...