Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une RCH... et après ?

Rencontre avec une stomie, en moins édulcoré !

5 Avril 2016 , Rédigé par Une rch... et après ? Publié dans #Stomie

Je viens de relire mon post concernant ma rencontre avec ma stomie (Rencontre avec une stomie).

Bon alors, je me dis que quand même c'est un peu édulcoré tout ça. Je comprends bien mon idée à l'époque : " ne pas effrayer"... Mais la réalité, c'est qu'au réveil, une stomie c'est quand même super impressionnant. (Et pourtant, je commence à avoir l'habitude, c'est la 3ème stomie qu'on m'installe.) La première fois qu'on la voit, c'est même carrément dégueux, non, je devrais plutôt dire: on trouve ça carrément dégueux parce que ça ne l'est pas du tout, c'est seulement notre regard de novice qui a peur de cette inconnue.

Suite à l'opération, la stomie est toute congestionnée, toute gonflée. Et ces fils noirs qui semblent tirer sur la peau... "Ca" sur mon joli petit ventre tout beau (à savoir, quand on a une stomie, on trouve toujours que son ventre d'avant, était vachement beau... alors qu'avant justement, on le trouvait trop mou, trop gros, trop quelque chose, ou pas assez... ou bien on s'en foutait tout simplement !)

Cerise sur le gâteau : l'appareillage. Un hublot en plastique... sur le ventre... avec une porte pour l'ouvrir et tout ! Oui, parce qu'au bloc, ils mettent un équipement une pièce transparent à travers lequel on voit la stomie (ce qui effectivement est pratique d'un point de vue médical, mais là on parle de ce que nous, patient ressentons).

Chantilly sur la cerise sur le gâteau : par définition, une stomie permet d'évacuer les selles, les urines ou autres donc dans cette jolie poche transparente, on voit aussi les premières sécrétions post-op... Et ben ça non plus, ce n'est pas glamour...

Autre remarque, je fanfaronne, genre moi c'est bon je gère ma stomie, mais je ne faisais pas ma maligne la première fois que je l'ai touchée... Je me souviens que je n'ai tout simplement pas voulu regarder les premières fois que l'infirmière est venue controler ma stomie. Pour moi, c'était comme une plaie. Et ce n'est pas pour rien que je n'ai pas fait des études pour être infirmière ou médecin... les plaies, les trucs qui saignent, les bobos en général, ce n'est pas vraiment mon truc. Alors, je ne voulais pas regarder. Car effectivement, quelques heures après l'opération, la stomie est plus proche d'une cicatrice/plaie que de la stomie que j'ai maintenant (petite anémone toute douce, parfaitement indolore, dont il faut prendre soin ;-)). Au premier changement, j'ai regardé... par intermittence... entre mes larmes. Le lendemain, j'ai voulu la toucher. J'ai pleuré, encore. Mais c'était doux. Ca m'a surprise. Le début de l'apprivoisement. Le jour suivant, j'ai nettoyé avec l'infirmière et ai tout bien regardé comment elle faisait. Plus de larmes. Les changements suivants, c'est moi qui les ai fait, sous surveillance, puis seule. Et puis je suis rentrée chez moi et l'apprentissage à continué. Aujourd'hui, ma stomie fait partie de moi. Elle m'apporte un confort quotidien qui n'a pas de prix... mais c'est sûr que ça a pris du temps pour que j'en arrive là.

Donc qu'on se rassure, une stomie, au début c'est beurk mais :

1- On n'est pas obligé de regarder.

2- Ca ne dure que quelques jours, voire heures selon les services. Très rapidement, on nous donne un équipement couleur chair, opaque ou non (certains préfèrent les poches transparentes) beaucoup plus adapté et confortable et, et... c'est tout ! C'est quand même un équipement pour stomie, hein !

3- Au fil des jours et pendant environ 4-6 mois, la stomie décongestionne, change de forme et devient notre jolie petite stomie qu'on aime ! (voir J'aime ma stomie)

4- On s'habitue petit à petit à cette customisation de notre ventre et à une époque où les modifications corporelles sont à la mode, on est juste ultra-tendance finalement !

Partager cet article

Commenter cet article